Digital for all now

Big Booster : de Lyon à Boston, l’innovation traverse les frontières !

ECONOCOM 20 Juil 2015

A Lyon, l’innovation ne prend pas de vacances. Le 10 juillet 2015, la métropole a lancé un concours qui permettra à plusieurs start-ups aux projets à fort impact sociétal et/ou environnemental de bénéficier du premier programme d’accélération international. Conçu en partenariat avec la municipalité de Boston, Big Booster est la plus grande compétition européenne non-profit de start-ups early stage… A la clé : bootcamps en compagnie d’entrepreneurs et d’experts de l’écosystème et 100 000 euros à partager entre trois finalistes.

 

 

Big Booster concerne trois sphères d’activités principales : le digital, la santé et les cleantech, soit des domaines à fort potentiel économique. Leur choix n’est pas un hasard puisqu’il s’agit des secteurs d’excellence de la ville de Lyon, qui accueille notamment les pôles de compétitivité Imaginove (numérique), Lyonbiopôle (santé) et Axelera (chimie et environnement) mais aussi de ceux de Boston où l’on trouve des agences comme le Massachusetts Life Sciences Center, le Massachusetts Technology Collaborative ou encore le Massachusetts Clean Energy Center. La capitale américaine de l’innovation est par ailleurs reconnue comme étant l’un des meilleurs écosystèmes start-up au monde.

Mais faire du digital, de la santé ou des cleantech n’est pas la seule condition pour candidater : les start-ups qui ambitionnent de remporter le gros lot doivent disposer d’un prototype ou d’une démo de leur produit ou service et, évidemment, afficher une ambition internationale !

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 21 septembre 2015. Le sourcing est principalement axé sur la zone Europe/Moyen-Orient/Afrique.

 

Big Booster : l'innovation de Lyon à Boston

 

 

Bootcamps intensifs pour accélération à grande vitesse

 

A l’issue du premier round, ce sont 100 start-ups qui seront invitées à participer à un véritable bootcamp à l’américaine. Cette première session d’entraînement se déroulera à Lyon en octobre 2015, à l’occasion de BlendWebMix, une conférence francophone de webmakers. Assurée par des chefs d’entreprise et experts lyonnais et bostoniens, elle permettra aux entrepreneurs d’affiner leur business model et de se former à l’exercice du pitch en vue d’une présentation à Boston.

Tous n’auront cependant pas l’opportunité de traverser l’Atlantique : seules 20 start-ups seront choisies pour un séminaire à Boston en février 2016… Et c’est en avril qu’une bourse de 100 000 euros sera partagée entre trois finalistes. Cette somme conséquente sera remise lors de la prochaine édition de Biovision, un forum annuel des sciences de la vie, organisé par la Fondation pour l’Université de Lyon.

 

 

LYON ET BOSTON, une histoire de digital, de science et d’innovation

 

C’est en mars que Karine Dognin-Sauze, vice-présidente de la Métropole de Lyon chargée de l’innovation et du numérique, s’est rendue aux Etats-Unis pour rencontrer Karilyn Crockett, directrice des politiques économiques et de recherche de la ville de Boston, et mettre le concours sur pied. Grâce à leurs pôles de compétitivité communs, les deux métropoles ont déjà des relations privilégiées au niveau académique grâce à un partenariat entre l’Université Lyon II et la Faculté de droit de l’université de Boston et un programme d’échange avec le MIT dans le cadre du labex DevWeCan (un projet lié à la recherche sur le cancer et au développement de thérapies ciblées). Lyon et Boston partagent également des intérêts économiques, puisque de nombreuses entreprises lyonnaises sont installées dans la capitale du Massachusetts et inversement.

 

 

Le programme Big Booster devrait permettre à Lyon d’assurer sa place dans l’écosystème mondial des start-ups innovantes et d’attirer toujours plus de projets ambitieux sur son territoire… L’innovation n’a donc pas fini de rugir dans la métropole lyonnaise !

 

 

Découvrir d’autres programmes innovants :

Hello Tomorrow Challenge : bonjour innovation !

Avec son « AG Kit for IoT », Orange encourage les makers à concevoir des objets connectés

Chez L’Oréal, l’Open Innovation fait resplendir la beauté connectée

 

Crédit photo : Pexels / Licence CC0

Vous aussi prenez la parole et partagez avec nous votre histoire de Digital Maker !