Digital for all now

eCommerce et boutiques : vers une communauté de destin

Econocom 9 Déc 2014

Depuis plusieurs années, de nombreux professionnels annonçaient la fin du « shopping » physique – avènement du e-commerce oblige. La mort annoncée n’a pas eu lieu : magasins physique et digital fonctionnent aujourd’hui de pair. Le Washington Post décrypte cette tendance.
Noël approche et un consommateur d’un genre nouveau vient de naître. Son parcours client passe par Internet comme par les magasins physiques, étapes complémentaires et indissociables dans l’acte d’achat.

 

 

Retail online et offline : déjà intimement liés

« Après l’avoir essayé en boutique, j’ai commandé mon nouvel ordinateur directement depuis mon smartphone. J’ai pu obtenir le meilleur prix ! ».

Le cas de Isha Jordan est typique de ces consommateurs qui révolutionnent les usages du commerce. Avec le show-rooming, le magasin est un point de contact physique avec le produit… qui sera ensuite acheté en ligne. Le principe est simple, il nous est tous – ou presque – arrivé de le pratiquer avant d’effectuer un achat sur le web : nous repérons un produit en magasin, l’observons, le touchons, l’essayons… puis nous recherchons la meilleure offre sur le web et commandons le produit, parfois directement dans le magasin via un smartphone.

 

Cela fonctionne aussi dans le sens inverse :

 

« Sur internet, j’ai pris le temps de peser le pour et le contre » confie Marci Darby au Washington Post alors qu’elle a fait le déplacement en magasin pour, cette fois-ci, rencontrer son futur téléviseur « en personne » avant de sauter le pas.

 

Marci pratique ce que l’on appelle le web-rooming : avant d’aller acheter en magasin, le consommateur veut comparer les offres sur le web. Mais il ne finalisera son achat que dans un magasin « physique », parce qu’il ressent le besoin d’être pris en charge par un vendeur ou conseiller en chair et en os, afin notamment de se rassurer sur l’après-vente – et savoir à quel interlocuteur s’adresser en cas de souci.

 

Show-rooming et web-rooming, Anciens et Modernes : ensemble pour doper la consommation !

 

L’heure n’est donc plus à la défiance entre digital et boutiques physiques. Le consommateur « multi-canal » est même annoncé comme le plus dépensier toutes catégories confondues en ce Noël 2014 selon une étude signée Deloitte.

C’est un cercle vertueux qui s’annonce entre les anciens et les nouveaux modes de consommation ! Au point de relancer la consommation en France ?

 

Crédits photos : Lynx – WordPress Theme – productshot 2 par Serge Kij, licence CC BY 2.0

Vous aussi prenez la parole et partagez avec nous votre histoire de Digital Maker !