Digital for all now

Trois conseils pour construire sa #DigitalWorkplace : l’exemple d’Econocom

Econocom 15 Sep 2017

Econocom fait évoluer ses espaces de travail. Sur la feuille de route du Groupe : l’accompagnement des collaborateurs dans l’apprentissage de nouveaux usages, pratiques et modes de travail. Quels aspects prioriser ? Quels conseils appliquer ? Tour d’horizon.

 

 

Rester attentif aux nouveaux usages

 

C’est la clé d’une digitalisation réussie. Exemple dans les nouveaux locaux d’Econocom, au Plessis-Robinson, qui ont accueilli, en juillet 2016, 500 collaborateurs sur les 10 000 que compte le Groupe. Le maître-mot de ce nouvel aménagement : la mobilité.

En pratique, exit PC et téléphones fixes, bienvenue au bureau virtuel ! Grâce au cloud, chaque collaborateur peut retrouver son environnement de travail où qu’il soit. Les collaborateurs disposent également de casques Skype et le bâtiment est intégralement équipé de WiFi.

La mobilité au Plessis-Robinson, ce sont aussi ces salles qui permettent toutes de réaliser des vidéoconférences, et un Digital Bar, qui permet aux employés de trouver de l’aide en cas d’incident informatique, et de bénéficier d’ateliers de formation aux nouveaux outils.

 

 

Partir des besoins des collaborateurs

 

Digitaliser pour digitaliser ne sert à rien : il faut que le processus réponde à un besoin des collaborateurs. Car, au-delà de la technologie, la transformation numérique des entreprises touche avant tout à l’humain.

Et, pour embarquer les collaborateurs, il faut être capable de se remettre en question pour rebondir très rapidement. Si un outil ne prend pas, inutile de l’imposer à tout prix, au risque d’entamer la confiance et la motivation des employés.

Mieux vaut alors tester un autre outil… ou changer de phase d’approche. Comme par exemple avec des démonstrations en live, des mini ateliers de découverte ou de formation en tout petit comité… L’essentiel, c’est de ne laisser personne sur le bord de la route !

 

 

le « care » comme principe moteur

 

Mettre en place des outils ne suffit pas :  pour que les équipes puissent les apprivoiser et s’approprier au mieux les usages, il faut les épauler, être attentif aux signaux, même faibles.

Car construire une digital workplace efficace et acceptée par les collaborateurs passe avant tout par le « care », autrement dit la bienveillance.

Indispensable lorsque l’on sait qu’en 2016, 45% des entreprises déclaraient être freinées dans leur transformation digitale à cause de la résistance des collaborateurs au changement !

Prochaine étape ? Faire bénéficier l’ensemble des équipes de ces innovations. Car Econocom, c’est plus de 10.000 collaborateurs à travers le monde. En route vers la digital workplace !

Vous aussi prenez la parole et partagez avec nous votre histoire de Digital Maker !