Digital for all now

#EdTech : des ressources numériques partout, tout le temps, c’est possible !

Econocom 20 Nov 2015

Après avoir exercé le métier d’enseignant dans plusieurs pays pendant près de 17 ans, Christophe Rhein travaille aujourd’hui à l’atelier Canopé de Corrèze comme formateur/accompagnateur au déploiement d’outils numériques. Régulièrement confronté à des problèmes de WiFi dans les établissements équipés de tablettes, il a eu l’idée d’y déployer des Bibliobox, de petits boîtiers qui permettent aux élèves d’accéder à des fichiers numériques sans passer par Internet. Il raconte son projet à LudoMag.

 

 

Principal frein à l’utilisation des tablettes à l’école ? le Wifi !

 

Si les établissements scolaires sont de plus en plus nombreux à équiper élèves et enseignants d’outils numériques, le manque d’infrastructures fiables – connexion WiFi notamment – reste une difficulté majeure.

 

>>> A lire aussi : les témoignages des chefs des établissements Saint Joseph et Notre-Dame « Les Oiseaux » équipés de tablettes par Econocom <<<

 

C’est en tout cas le constat qu’a fait Christophe Rhein qui, dans le cadre de son travail au sein de l’atelier Canopé, rencontre très régulièrement des professeurs pour évoquer les différentes problématiques liées au numérique. Interrogé par LudoMag, il explique :

 

« Le gros soucis lorsque l’on déploie massivement les tablettes, c’est la nécessité d’avoir du WiFi. Même dans les établissements où il y a de la fibre, avec 400 tablettes utilisées au même moment, l’infrastructure ne suit pas toujours. »

 

Ce chargé d’ingénierie TICE (Technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement) est donc parti en quête d’une solution… et l’a trouvée avec la Bibliobox. Cette déclinaison de la Piratebox, développée par un réseau de bibliothécaires, se présente sous la forme d’un boîtier configuré pour servir de serveur local. Grâce à ce dispositif, les ressources sélectionnées par l’enseignant sont mises à disposition des élèves via un routeur WiFi, sans qu’aucune connexion Internet ne soit requise… Le tout pour le coût très modique de 35 euros !

 

 

Oublié le papier, les élèves travaillent sur tablette, même hors connexion

 

Christophe Rhein cite l’exemple d’une classe de bac pro Conducteur transport routier marchandises. Régulièrement amenés à réviser leur code en situation de mobilité – c’est-à-dire installés dans un véhicule – les élèves travaillaient jusqu’à présent avec des feuilles d’exercices papier que le professeur devait corriger à la fin de chaque séance.

 

Grâce à la Bibliobox, ils peuvent désormais se connecter depuis leurs tablettes à une banque de questions utilisées pour leurs révisions. Pour ce projet, Christophe Rhein a également proposé un Rasberry Pi, un nano-ordinateur, et y a intégré une plateforme d’apprentissage en ligne (moodle) qui permet à l’enseignant de récupérer le travail effectué par les élèves après la séance.

 

 

DES E-BOOKS libres, gratuits et accessibles partout

 

Autre problématique, celle de l’Institut français du Nigéria à Abuja. Ce centre destiné à promouvoir l’action linguistique et culturelle de la France au Nigéria avait pour objectif d’enrichir sa bibliothèque numérique et de former les enseignants aux usages du digital… Mais disposait d’une très mauvaise connexion Internet. L’idée de Christophe Rhein ? Compiler une bibliothèque de plus de 3 000 ouvrages tombés dans le domaine public – et donc disponibles gratuitement au format numérique – et la mettre à disposition de manière autonome. Pour cela, il a utilisé le logiciel libre de gestion de livres numériques Calibre afin d’exporter l’intégralité de sa bibliothèque qu’il a ensuite transformée en site web partagé sur la Bibliobox. Si le nettoyage des métadonnées des différents ouvrages a nécessité une quarantaine d’heures, le coût matériel, lui, est presque nul… Et le résultat satisfaisant, puisque les 3 000 livres peuvent désormais être lus avec un simple smartphone !

 

L’exemple de Christophe Rhein nous montre une nouvelle fois que les professeurs et personnels scolaires sont souvent de véritables digital makers. Conscients des avantages du numérique en termes d’apprentissage et de pédagogie, ils sont les acteurs de la transformation de l’école… Et les moteurs de notre mouvement Digital for all NOW !

 

 

Pour aller plus loin :

=> Apprenez comment « fabricoler » une Bibliobox ou mettre en place une bibliothèque numérique libre et gratuite

=> Découvrez d’autres initiatives enthousiasmantes : la twictée, une dictée en 140 caractères, ou encore les twittclasses, dans lesquels les « twittprofs » utilisent Twitter pour aider les élèves dans leur apprentissage

 

 

Crédit photo : NYC Media Lab / Flickr.com / Licence CC BY-SA 2.0

Vous aussi prenez la parole et partagez avec nous votre histoire de Digital Maker !