Digital for all now

#Education : interviewer Caligula ou Auguste ? Et pourquoi pas !

Econocom 22 Juil 2016

Imaginez que, dans le cadre d’un cours consacré à Rome, les élèves puissent interviewer Marc Aurèle, Auguste ou Caligula. Ça paraît un peu fou ? C’est pourtant possible grâce à quelques photos libres de droit et un logiciel d’animation. Frédéric Christ, professeur de lettres classiques au lycée-collège de Toucy, dans l’Yonne, a construit pour ses élèves de 3e un scénario pédagogique autour de cette idée originale. Encore plus étonnant : à l’autre bout du monde, au Japon, l’écrivain Soseki Natsume, décédé en 1916, pourrait bientôt donner des cours de littérature à l’université… sous la forme d’un androïde !

 

 

animer des traits figés depuis des centaines d’années

 

Le projet de Frédéric Christ : permettre à ses élèves de jouer les journalistes et d’interviewer l’un des premiers empereurs romains (Caligula, Marc Aurèle ou encore Auguste) à partir d’un dossier documentaire composé aussi bien de textes à traduire que de textes déjà traduits du latin ou du grec. Objectif :  faire ressortir les enjeux d’un dialogue entre deux personnes séparées par des siècles d’évolution des codes moraux et sociétaux. Outre les éléments biographiques de l’empereur interrogé, les élèves doivent en effet chercher à confronter les valeurs des deux époques. Parmi les thèmes abordés, l’appréciation du pouvoir impérial absolu et les exécutions de condamnés ou de membres de la famille de l’empereur par ce dernier.

 

Pour rendre cette interaction possible, les élèves peuvent s’appuyer sur des images libres de droit et, surtout, sur deux logiciels : Crazytalk7 pro pour l’animation faciale et Windows Live Movie Maker pour le montage vidéo. L’exercice les pousse ainsi à mettre en pratique diverses compétences, dans les domaines de l’écrit, de l’oral mais aussi du digital.

 

=> Retrouvez la fiche pédagogique du projet sur le site de l’académie de Dijon

 

 

Au Japon, des cours donnés par un androide

 

A l’université de Nishogakusha, située à Tokyo, c’est avec un écrivain que pourront bientôt converser les étudiants. Considéré comme étant un des plus grands auteurs japonais de l’ère moderne, Soseki Natsume, auteur de Je suis un chat et décédé en 1916, va délivrer des cours de littérature dès décembre 2016 sous la forme d’un robot mis au point par des chercheurs de l’université et du roboticien Hiroshi Ishiguro. Courrier International rapporte que son visage sera conçu à partir d’un scan en trois dimensions du masque mortuaire de Soseki Natsume et que son petit-fils lui prêtera sa voix.

 

Grâce au numérique, les élèves peuvent déjà faire une sortie scolaire sur Mars ou participer à une « twictée » collaborative avec des classes du monde entier. Les professeurs ont bien compris que le digital venait enrichir leurs pratiques pédagogiques et sont toujours plus nombreux à s’approprier les technologies pour mettre au point des dispositifs originaux et motivants. Découvrez d’autres initiatives innovantes :

Pédagogie innovante : l’université de Rouen mise sur le numérique

Shona Whyte – Les nouvelles technologies pour faciliter l’apprentissage des langues étrangères

#Twittclasses, #Twittérature, #FrenchTeach… Ça bouge du côté des enseignants !

 

Crédit photo : PierreSelim / Wikimedia.org

Vous aussi prenez la parole et partagez avec nous votre histoire de Digital Maker !