Digital for all now

Gary Shapiro : « La France devient un phare pour l’innovation en Europe »

Econocom 14 Nov 2014

La France est une nation de start-ups et ce sont les Etats-Unis qui l’affirment par la voix de Gary Shapiro, président et CEO la Consumer Electronics Association (CEA), dans une tribune publiée dans le Huffington Post le 11 novembre dernier.

« La France se révèle de plus en plus être un phare pour l’industrie technologique […] et est le point névralgique de l’innovation en Europe » affirme-t-il.

 

L’Hexagone, figure de proue du « Digital for all now » sur le Vieux continent ? Selon une étude menée par la CEA, 4 Français sur 5 utilisent Internet – autant que les Américains ou chez les très connectés tchèques, polonais ou russes. De plus, un ménage français possède en moyenne 7,7 outils technologiques.
Les entreprises technologiques de l’Hexagone se distinguent également dans de nombreux domaines : santé, wearable technologies, imprimantes 3D ou encore maison connectée. Gary Shapiro rappelle même que 12 noms français apparaissent dans le classement des 100 entreprises les plus innovantes du monde publié par Thomson Reuters en 2013, soit plus que la Suède, la Suisse ou encore l’Allemagne.
Mais alors, que manque-t-il pour que la France s’impose comme le leader européen du digital ?

 

Ambition gouvernementale et flexibilité du travail

Début de réponse du président de la CEA : seuls 49% des Français connectés pensent que les infrastructures en place sont suffisantes pour supporter les nouvelles technologies. Un chiffre relativement faible face aux 78% atteints en Chine. Pour combler ce fossé, Gary Shapiro recommande aux autorités publiques d’investir massivement dans la digitalisation des organisations et les infrastructures techniques.

 

Le président de la CEA se montre assez optimiste pour l’avenir, notamment grâce à l’initiative « French Tech », lancée par la Secrétaire d’Etat chargée du numérique Axelle Lemaire et dotée d’une enveloppe de 200 millions d’euros. Objectif du projet : « le développement et la diffusion des technologies et des usages numériques » afin d’en faire « un atout économique et une source de progrès social, au service des valeurs de la République ». Selon Gary Shapiro, « faire de l’innovation une stratégie nationale est l’une des meilleures manières de renforcer son économie et d’étiqueter son pays ».La France montre donc la (bonne) voie !
Pour l’expert, l’Hexagone doit cependant aller plus loin et flexibiliser davantage le marché du travail afin de gagner en puissance et rester compétitif, spécialement dans un secteur où le time to market impose de se positionner parmi les premiers – sous peine de passer à la trappe.

« La France est dans une excellente position. Elle dirige le monde en matière de mode, de nourriture, de vins ou encore de parfum. Mais l’arène numérique exige des investissements, de la flexibilité et des perspectives mondiales. »

La recette est donnée !

Vous aussi prenez la parole et partagez avec nous votre histoire de Digital Maker !