Digital for all now

Quelle gouvernance pour la #transfonum ?

Econocom 14 Oct 2015

Le digital est-il une fonction personnalisée dans votre entreprise ? C’est l’une des questions qui a été posée à plus de 400 décideurs de 330 grandes entreprises françaises. Le résultat est encourageant : dans 4 entreprises sur 10, la fonction est incarnée par un responsable digital, un CDO ou un data manager. Un fait loin d’être anecdotique : la mise en place de ce type de postes, surtout s’il est rattaché au Comex, a un impact fort sur l’avancement de la transformation digitale.

 

Econocom, SIA Partners et l’Ifop ont récemment publié leur Baromètre des Pratiques Digitales 2015. Cette étude d’une ampleur exceptionnelle a permis de mesurer l’agilité digitale des grandes entreprises à travers quatre grands axes d’analyse : l’expérience client, l’expérience collaborateur, la gouvernance et les relations avec l’écosystème.

 

>>> A lire aussi : notre interview de Patrick Hoffstetter, CDO du Groupe Renault <<<

 

Transformation numérique et création de nouveaux postes

Le digital est incarné par un CDO dans 40% des entreprises

Quatre grandes entreprises sur 10 ont déjà mis en place une fonction directement liée au digital (CDO, responsable digital, data manager…). Dans le secteur du service, ce pourcentage est encore plus important (50%). La fonction est souvent rattachée à l’IT (42%) ou à la direction marketing (39%) et, dans une moindre mesure, à la DRH (13%).

La moitié de ces responsables du digital sont membres du Comex de l’entreprise et 20% reportent directement à un membre du Comex : au total, dans 28% des grandes entreprises, le digital s’incarne dans un membre du Comex ou dans une fonction qui y est rattachée.

Pourtant, l’implication du Comex n’est jugée très forte que dans 16% des entreprises. Si les entreprises du CAC 40 ne se distinguent pas particulièrement (14%), l’implication du Comex est particulièrement développée dans le secteur des services : 30% d’implication jugée « très forte » et 63% de « forte » implication.

Dans tous les cas, l’implication du Comex et la mise en place d’un responsable digital, surtout s’il est rattaché au comité exécutif, ont un impact clair sur tous les axes de la transformation digitale :

CDO et implication du Comex = impact sur la #transfonum

 

Les fonctions tournées client sont les plus avancées

Quand on demande aux décideurs quels sont les domaines qui ont pu être transformés grâce au digital, les plus cités sont la communication et publicité (78%), le marketing (75%), le service client (75%) et le commerce (75%). Les process liés aux fonctions régaliennes et aux fonctions de support – ressources humaines et logistique – sont cependant cités par plus d’une entreprises sur deux.

Côté veille, 3/4 des entreprises ont mis en place une veille active autour des innovations digitales. Là encore, c’est le secteur des services qui est le plus actif (82%). Pour les entreprises du CAC 40, la veille digitale est même presque systématique (87%).

 

Innovation et transformation digitale

 

Plus de la moitié des entreprises ont recours à l’innovation ouverte, souvent par le biais de partenariats avec des entreprises innovantes. Le nombre de ces partenariats a d’ailleurs tendance à augmenter : plus de 60% des entreprises expliquent avoir augmenté le nombre de partenariats depuis 3 ans. Un chiffre qui confirme que l’open innovation est bien plus qu’une mode et que les entreprises sont en train de se réinventer… L’occasion sans doute de relire les bonnes pratiques que nous vous proposions cet été !

 

 

A lire aussi :

#Transfonum : quel « digital player » votre entreprise est-elle ?

Sandrine Godefroy, CDO Econocom : « La #transfonum est un terrain de jeu quasi infini ! »

 

Vous aussi prenez la parole et partagez avec nous votre histoire de Digital Maker !