Digital for all now

Hello Tomorrow Challenge : bonjour innovation !

Econocom 1 Juil 2015

Des drones « jardiniers », des nanomatériaux pour réfrigérer les vaccins, un hydrogel en poudre pour la filtration de l’eau… Des dizaines de start-ups innovantes s’étaient donné rendez-vous pour la deuxième édition du Hello Tomorrow Challenge, les 25 et 26 juin 2015 à la Cité des Sciences et de l’Industrie, à Paris. Au programme, de nombreux projets prometteurs classés dans six secteurs d’activité : énergie et environnement, santé, alimentation et agriculture, transports et mobilité, construction et matériaux et IT et sécurité.

 

Plus 3 600 dossiers, envoyés depuis le monde entier. C’est ce qu’a reçu le jury du Hello Tomorrow Challenge en amont de l’édition 2015. Au total, ce sont près de 80 jeunes pousses françaises et étrangères qui ont été sélectionnées pour se rendre à l’évènement… Mais seules 30 d’entre elles ont pu concourir pour les différents prix : 15 000 euros pour les finalistes de chacune des six catégories et 100 000 euros, et une énorme visibilité internationale, pour le grand gagnant.

 

 

Une flotte de drones pour lutter contre la déforestation

 

C’est BioCarbon Engineering, une start-up britannique, qui a décroché le premier prix. Le projet est porteur de promesses. Imaginé par un ancien ingénieur de la Nasa, Lauren Fletcher, il consiste à concevoir des drones capables de cartographier le taux de boisement des zones qu’ils survolent pour estimer leur potentiel de reforestation. Une fois à 2 ou 3 mètres du sol, ces drones envoient alors des capsules contenant des graines et des nutriments grâce à un canon à air comprimé, de quoi planter 36 000 graines par jour.

 

 

Si BioCarbon Engineering nous vient d’outre-Manche, l’Hexagone n’est pas en reste. Parmi les finalistes, se trouvent deux français. Le premier, Padam, a créé un service de minibus permettant de rentrer de soirée en toute sécurité.  Grâce à une application, l’utilisateur, parisien dans un premier temps, peut réserver un trajet entre 2h et 5h du matin au départ de Bastille, Châtelet ou Saint-Michel. Un algorithme se charge ensuite d’éviter les détours pour arriver rapidement à destination.

 

Autre jeune pousse française, Instent et son stent (sorte de ressort que l’on glisse dans une cavité naturelle, comme une artère par exemple, de manière à la maintenir ouverte) connecté qui permet de suivre et d’ajuster les traitements anticoagulants.

 

Côté IT et sécurité, ce sont aussi des drones qui ont été primés, ceux de l’italien Archon Dronistics. Autonomes 24h/24 et 7j/7, ils permettent de surveiller des sites industriels en continu. Niveau construction et matériaux, c’est l’américain Nanoly qui a été considéré comme le plus prometteur avec ses nanomatériaux encapsulés dans des vaccins pour supprimer le besoin de réfrigération. Enfin, en alimentation et agriculture, c’est l’hydrogel sous forme de poudre de Wavve Stream qui a le plus séduit. A base de graphène, matériau constitutif du graphite, ce produit permet d’améliorer les systèmes de filtration de l’eau existants.

 

 

« Restez concentrés sur l’utilisateur »

 

Au-delà du concours, Hello Tomorrow était l’occasion d’écouter nombre d’intervenants passionnants comme le Pr. David Miller, Chief Technology Officer de la Nasa, Eric Forest, CEO d’EnterNext, Rob High du programme d’intelligence artificielle Watson d’IBM ou encore Jean Botti d’Airbus Group.

 

C’est Obi Felten, directrice des « moonshots » chez Google X Lab qui a assuré la keynote d’ouverture. L’occasion pour elle de donner trois conseils précieux aux jeunes entrepreneurs :

« Travaillez sur un problème et non une technologie, trouvez des spécialistes qui veulent résoudre le même problème que vous et restez concentrés sur l’utilisateur ! »

 

 

Nos autres comptes-rendus d’évènements :

Salons Santé Autonomie : Big Data, Business Intelligence, Serious Games… Bienvenue dans l’hôpital 2.0

#ROOMn2015 : « Une application qui met plus de trois secondes à s’ouvrir, ça n’intéresse personne »

Big Data Paris 2015 : « La data est le carburant de l’économie numérique »

#MWC2015 : « J’ai vu un petit stand Google derrière un gros stand Sigfox »

Cité de la réussite 2014 : L’audace de la transformation digitale, oui, mais comment ?

 

 

Crédit photo : Pixabay

Vous aussi prenez la parole et partagez avec nous votre histoire de Digital Maker !