Digital for all now

Plan numérique à l’école : où en est-on ?

Econocom 13 Mai 2016

Lancé en septembre 2014 par François Hollande, le plan numérique à l’école est entré lors de la rentrée scolaire 2015 dans sa deuxième phase de déploiement, avant d’être généralisé à l’ensemble des collèges de France à partir de la rentrée de septembre 2016 et ce, jusqu’en 2018. Tablettes, Internet haut débit, ressources numériques, nouvelles méthodes pédagogiques et nouveaux enseignements : nous faisons le point.

 

Après une première phase de préfiguration pendant l’année 2014/2015, qui a permis de connecter 72 collèges pilotes – les « cocons » –, la rentrée de septembre 2015 a permis de déployer plus largement le plan numérique à l’école avec près de 500 collèges concernés. Ainsi, 70 000 élèves et 8 000 enseignants ont pu bénéficier d’un équipement en tablettes et en ressources numériques et expérimenter de nouvelles formes d’apprentissage et d’enseignement grâce au digital.

 

=> A lire aussi :  #Twittclasses, #Twittérature, #FrenchTeach… Ça bouge du côté des enseignants !

 

Comme l’explique Mathieu Jeandron, Directeur du Numérique pour l’Education (DNE), « c’est la mutation du système éducatif vers l’école de demain. Les élèves doivent comprendre le monde numérique et pouvoir se préparer à un avenir professionnel dans lequel la culture numérique est omniprésente ». Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale, complète : « Ce plan ne se concentre pas sur les seules compétences numériques, il vise à améliorer les apprentissages dans toutes les matières. »

 

=> A lire aussi : Mathieu Jeandron, Direction du Numérique pour l’Éducation – Pour faire entrer le numérique à l’Ecole, tout le monde doit avancer en même temps

 

 

Les tablettes, c’est bien, savoir les utiliser, c’est mieux !

 

Si l’équipement individuel mobile est déjà un gros changement par rapport aux traditionnels cahier et stylo, c’est au niveau des possibilités qu’il permet en termes pédagogiques que tout se joue : en mars 2015, la ministre de l’Education nationale lançait un appel à projets, avec pour objectif de faire émerger des initiatives pédagogiques de qualité.

Les projets doivent associer refonte des programmes scolaires, formation des personnels, mise à disposition de ressources numériques et d’outils, dans le but d’inventer les méthodes d’enseignement et d’apprentissage de demain. Le tout étant adossé à une bibliothèque en ligne, qui ouvrira au mois d’août – une sorte de « réalité augmentée des programmes », selon Najat Vallaud-Belkacem.

 

 

Premières expérimentations et premiers retours

 

Dans l’académie de Corse, le plan numérique a d’abord été déployé dans cinq collèges préfigurateurs, sous la houlette du Délégué académique au numérique (DAN) de l’île, José Giudicelli, en collaboration étroite avec la DSI et les collectivités locales. « Le numérique est une vraie révolution (…) : la tablette est un vecteur qui permet de modifier complètement la façon d’enseigner », affirme-t-il.

 

Et l’accompagnement sur le terrain est essentiel afin de déployer au mieux ce plan : c’est pourquoi José Giudicelli a mis en place une formation adressée à l’ensemble des enseignants, allant « de la prise en main de la tablette – pour les moins agiles avec ce type de matériel – à la construction d’un cours avec une tablette ». Avec, en ligne de mire, l’objectif d’aller au-delà des recommandations nationales et essaimer les pratiques du numérique du primaire au lycée.

 

 

Un déploiement progressif

 

« Il ne s’agira pas uniquement de tablettes, mais aussi de vidéoprojecteurs interactifs, de tableaux numériques, d’espaces numériques de travail (ENT)… Nous voulons faire entrer le monde actuel dans l’école avec une diversification des usages et des outils numériques », conclut-il.

 

A la rentrée 2016, le plan numérique va encore se déployer plus largement, pour concerner 1 510 collèges et quelque 175 000 élèves au total qui seront équipés en tablettes, cofinancées par l’Etat et le département. Alors que, dans le même temps, les appels à projets se multiplient pour faire participer l’ensemble de l’écosystème numérique français à la réussite de ce plan pour l’école, qui devrait être généralisé à l’horizon de la rentrée 2018.

 

 

Consultez d’autres témoignages :

=> Arnaud Teullé, directeur de l’Education de la mairie de Puteaux (Hauts-de-Seines)

=> Didier Siran, directeur du collège et lycée Saint Joseph à Gap (Hautes-Alpes)

=> Yves Le Saout, chef de l’ensemble scolaire (petite section de maternelle au BTS) Notre-Dame « Les Oiseaux » dans les Yvelines

Vous aussi prenez la parole et partagez avec nous votre histoire de Digital Maker !