Digital for all now

Radio Londres : comment fait-on pour apprendre l’anglais sur des tablettes ?

Econocom 5 Déc 2014

Au cœur d’Educatec-Educatice, le salon dédié à l’éducation qui se tenait la semaine dernière à Paris, Econocom a animé une série d’ateliers. L’objectif : décortiquer une séance pédagogique avec un professeur en charge d’une discipline précise.

 

L’occasion pour Pierre, professeur d’anglais, de partager ses nouvelles méthodes d’apprentissage. Face à une douzaine de curieux, il s’arme de sa tablette iPad Mini connectée à celles de ses étudiants ainsi qu’à un vidéoprojecteur. Des outils qui lui permettent de lancer l’application « Conversation English » et de la partager avec le reste de son audience sur l’écran géant.

 

« Le développement et la conception de l’application ont été pensés pour une immersion totale afin de faciliter le travail en autonomie. Tout est en anglais. Chacun peut avancer à son rythme et demander les conseils du professeur en cas de besoin. »

 

En matière d’apprentissage des langues, l’interactivité et la création d’objets multimédias favorisent l’apprentissage tout comme l’immersion dans un environnement linguistique différent. La combinaison des tablettes et de l’application permet donc d’apprendre les bases plus rapidement : vocabulaire, lecture/écoute, grammaire etc.

 

Avec un tel outil en main, Pierre n’hésite plus à se lancer dans des projets multimédias ambitieux avec sa classe, notamment en matière de traduction. Après avoir écouté une chanson anglophone qu’il a préalablement sélectionnée, les élèves sont invités à en faire une traduction par groupe. Si la première écoute est collective, chacun peut ensuite réécouter autant de fois que nécessaire le morceau sur sa tablette. Les élèves doivent ensuite se partager le travail – en anglais évidemment – pour rendre un document complet à la fin d’une séance de cours. Un projet supervisé par l’enseignant qui peut se charger de naviguer entre chaque pôle.

 

« A la fin du cours, c’est l’effervescence, raconte-t-il. Les travaux sont projetés sur l’écran géant via le AirPlay. La synergie qui se créée surpasse la plupart du temps mes attentes et celles des étudiants eux-mêmes. La tâche est abattue en un temps record ! »

 

Vous aussi prenez la parole et partagez avec nous votre histoire de Digital Maker !