Digital for all now

SNCF : La #transfonum des RH est sur les rails !

Econocom 17 Juin 2015

En février 2015, le groupe SNCF présentait #DigitalSNCF, un programme de transformation numérique à grande vitesse. Aujourd’hui, c’est au tour des ressources humaines de prendre la voie rapide : la DRH a remplacé l’outil de gestion complexe qui avait été développé en interne par une solution cloud. Objectif : simplifier le partage d’informations et permettre un meilleur suivi des carrières… Une évolution qui, au final, aura aussi un impact sur la performance de l’entreprise.

 

Le plan de transformation RH de la SNCF découle du projet stratégique Excellence 2020 dont l’un des enjeux est l’amélioration de l’efficacité collective. Cette optimisation de la performance passe par la modernisation des outils. Interrogée par Maddyness, Delphine Comolet, responsable du  projet de mutation RH, explique :

« Les usages numériques de la vie privée ont souvent un temps d’avance sur ceux de la vie professionnelle, bien au-delà de la génération Y… Ce qui se passe et se partage à l’extérieur change ce qui se passe à l’intérieur, et cela vaut pour l’entreprise, et donc les ressources humaines. […] Nous avons repensé nos processus RH de gestion de carrière et de mobilité et modernisé nos outils avec Talentsoft, afin de permettre aux acteurs RH et aux managers de mieux conseiller et accompagner les collaborateurs dans leurs parcours.»

Accélérer le progrès digital, côté ressources humaines, cela veut dire faciliter et homogénéiser les processus et démarches. Terminés les saisies multiples, rapports papiers et mails qui s’accumulent, grâce au partage des informations dans le cloud, les échanges entre employés, managers et RH sont simplifiés et les collaborateurs peuvent davantage s’engager dans la gestion de leur carrière et de leurs formations.

 

Des chemins de fer au nuage !

 

La SNCF a travaillé avec l’éditeur de logiciels Talentsoft, dont les solutions sont déjà utilisées par le Crédit Agricole, Aéroports de Paris, Groupama ou le groupe Bolloré. Le choix d’un format SaaS, facturé par abonnement et ne nécessitant pas la mise en place d’infrastructures lourdes, a été une « petite révolution » puisque c’est l’une des premières utilisations du cloud par la SNCF.

 

Mais la transformation ne s’arrête pas là. A la SNCF, depuis plusieurs mois déjà, les emails tendent à être remplacés par le réseau social d’entreprise. Et, côté formation, c’est la vidéo qu’on plébiscite, souvent réalisée avec des outils grand public pour gagner en agilité. Pour Delphine Comolet, c’est un format  « plus pratique à consulter qu’un fichier PDF que l’on ouvre jamais ».

 

L’utilisateur au cœur du projet

 

A la SNCF, la mise en place des outils se fait dans une logique UX, comme l’indique Delphine Comolet :

« Dans un premier temps, nous essayons systématiquement de partir du besoin utilisateurs. Sans cela, ce n’est pas la peine de mettre des outils en place, aussi performants soient-ils car il n’y aura pas d’appropriation. » 

Toujours pour éviter un décalage trop conséquent entre usages privés et professionnels, un soin tout particulier est apporté à l’ergonomie et à la simplicité d’accès aux différentes informations. Une application mobile devrait ainsi être lancée à la rentrée de septembre 2015 pour permettre aux 150 000 collaborateurs concernés d’accéder à la Bourse de l’Emploi interne. Les utilisateurs sont également invités à partager leurs retours d’expérience après la mise en place de nouveaux outils en vue d’éventuelles améliorations. Pour la responsable du projet :

« Ce qui a été mis en place à un instant T ne doit pas être figé mais doit évoluer pour coller au plus près des besoins utilisateurs. »

 

Pour aller plus loin :

« Digital for all » à la Société Générale : « Fournir des outils aux collaborateurs pour inventer la banque de demain »

Comment adapter son métier à la transformation digitale ?

 

Crédit photo : Gryffindor – Arrival platform with some TGV trains at Gare de l’Est, Paris / Wikimdia.org 

Vous aussi prenez la parole et partagez avec nous votre histoire de Digital Maker !