Digital for all now

Start-up : le Shaker, campus de l’open innovation, ouvre ses portes à Paris

Econocom 17 Déc 2014

Les start-up françaises sont en pleine croissance et s’imposent comme les fers de lance de l’économie française… et du Digital for all now ! Une étude publiée en juin dernier par EY et le think tank France digitale dévoilait que leur chiffre d’affaires avait bondi de 43% entre 2012 et 2013. Un vivier de jeunes pousses qui grandit dans l’Hexagone et qui en soutient la croissance. Si la plupart voient le jour dans un salon ou dans une chambre étudiante, elles ont besoin d’un écosystème dynamique pour fleurir. Alors, où trouver le terreau idéal pour développer sa start-up ?
C’est ce que nous nous sommes demandés en nous plongeant en immersion dans le Shaker, le campus au service de l’open innovation. Celui-ci, qui a pris ses quartiers au 33 rue du mail à Paris est officiellement inauguré ce mercredi 17 décembre.

 

Un écosystème au service de l’innovation

L’objectif de ces 2200 m2 : créer un écosystème constitué de start-ups et de grandes entreprises qui collaborent pour développer leur business. Un espace entièrement équipé d’outils digitaux pour permettre d’innover aussi bien dans les process que dans les produits. Des éléments clés aujourd’hui afin de se différencier sur le marché.

« On a pu remarquer un vrai changement dans les rapports de force entre les grands groupes et les start-up, explique Romain Lavault, General Partner de Partech Ventures, qui a lancé le Shaker. Les premiers ont une grande force de frappe, des clients, etc. Les seconds ont une forte capacité d’innovation et une réaction rapide au marché. C’est la combinaison des deux qui donne quelque chose d’unique. »

 

Econocom-InfogShaker-part01

Pour Bruno Grossi, Directeur Exécutif en charge de la Stratégie, des Acquisitions et de la Communication d’Econocom, partenaire du Shaker :

 

« Une entreprise bénéficie du côté rafraichissant et « challenging ». Ce type de rapprochement donne surtout une idée de la vitesse à laquelle les transformations digitales déferlent sur l’économie française. »

Et les start-up y trouvent aussi leur compte…

 

Un lieu pour attirer les talents

Meubles digitaux, salles de repos ou de réunion équipées des dernières technologies ou encore terrasse avec une vue panoramique sur la capitale française, le lieu sélectionné pour développer sa start-up joue un rôle fondamental dans sa réussite.

 

« Au stade de développement où on est, on avait besoin d’avoir un endroit où rencontrer des gens facilement, mais aussi de pouvoir s’isoler tout en ayant des bureaux très attrayants », raconte Julien Cohen-Solal, co-fondateur de la start-up Kartable.

Econocom-InfogShaker-part02

Et son associée, Sarah Besnaïnou, d’ajouter :

 

« Le Shaker nous permet d’être en collaboration avec d’autres entrepreneurs de notre âge. En étant en interaction avec les autres, on a l’impression de faire partie de quelque chose de plus grand. »

 

Un environnement idéal donc, qui soutient les jeunes pousses du numérique et la croissance française. Les start-up, sont aujourd’hui des créatrices d’emplois avérées : l’étude de EY et du think tank France digitale citée précédemment affirme ainsi par exemple que 1 376 emplois ont été créés en un an au sein des 116 entreprises interrogées, parmi lesquels plus de 9 créations d’emplois sur 10 sont des CDI, et 1% seulement des contrats concernent des stages.

 

 

 

De quoi donner envie de bichonner ces petits acteurs au fort potentiel. Et c’est ce à quoi s’emploie les Jeudigitaux, ces rencontres lancées à l’initiative d’Axelle Lemaire, la secrétaire d’État chargée du numérique. Organisés une fois par mois, ces événements, mis en place avec le concours d’un ministère différent à chaque fois, visent à mettre en contact de grands groupes avec des start-upeurs :

 

« Il est bien de faire partie d’un écosystème avec des acteurs variés, expliquait Axelle Lemaire. […] L’objectif est de stimuler les rencontres et faire circuler des idées. C’est ce qui fait apparaître l’innovation, de nouveaux projets d’entreprises et c’est ce qui fait naître la croissance. »

Vous aussi prenez la parole et partagez avec nous votre histoire de Digital Maker !