Digital for all now

#Twittclasses, #Twittérature, #FrenchTeach… Ça bouge du côté des enseignants !

Econocom 18 Nov 2015

A l’heure où le plan numérique à l’école de François Hollande en est encore à ses balbutiements, les professeurs, formateurs et personnels éducatifs sont nombreux à s’être déjà approprié les outils numériques.

 

Sur Twitter, les hashtags dédiés à l’éducation se multiplient, comme autant de preuves de l’envie qu’ont les enseignants de faire entrer l’école dans l’ère digitale. Si nous avons déjà évoqué le phénomène de la Twictée, cette dictée en 140 caractères, beaucoup d’autres initiatives naissent chaque jour sur la toile… Petit panorama !

 

En marge de projets d’envergure comme Viaéduc, le « Facebook des enseignants » ou le réseau Canopé, le nombre de professeurs partageant sur les réseaux sociaux, et plus particulièrement sur Twitter, est de plus en plus élevé. Loin de se retrouver désarmés face à des élèves toujours plus connectés, les enseignants ne cessent de trouver des idées innovantes et créatives pour aider les élèves dans leur apprentissage.

 

 

Pedagogie 2.0 dans les  #twittclasses

 

Les Twittclasses, ces classes où Twitter est utilisé pour les travaux quotidiens, se multiplient dans l’Hexagone : on en compte aujourd’hui plus de 600, de tous niveaux.

 

Régulièrement, leurs professeurs se réunissent lors de Twittconseil, des conseils de classe qui se déroulent tout naturellement sur Twitter et lors desquels ces enseignants d’un nouveau genre peuvent échanger et organiser de futures collaborations. Leur devise ? Une citation d’Henry Ford :

« Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite. »

Lors du #twittconseil 2014-2015, plusieurs projets et hashtags ont ainsi été mis en place ou pérennisés. Parmi eux, de nombreuses trouvailles pédagogiques ludiques et souvent étonnantes, à l’image de la #twictée :

 #devinombre consiste à faire deviner un nombre entier ou décimal à des classes de primaire  

Avec #geometwitt, les élèves peuvent résoudre des problèmes de construction.  

#Dansmonécole permet aux primaires de partager un peu de leur quotidien en photographiant et légendant un élément de leur école.  

 

Bien sûr, l’utilisation de Twitter ne s’arrête pas aux petites classes. Avec l’Institut de twittérature comparée, le journaliste bordelais Jean-Michel Le Blanc et le poète et enseignant québécois Pierre-Paul Pleau ont lancé un véritable défi à leurs étudiants, en leur demandant de publier en 140 caractères, des récits, réflexions ou poèmes respectant un thème, un genre et une contrainte stylistique (comparaison, allitération…).

 

Cette année, avec le concours « Venu d’ailleurs », le Refer, rendez-vous des écoles francophones en réseau, reprend le concept et propose aux élèves de 5 à 18 ans de produire un travail littéraire sous forme de tweets, de façon individuelle ou collective avec leur classe, en s’inspirant de plusieurs mots imposés.    

 

 

parlez-vous #FrenchTeach ?

Clin d’œil à l’incontournable #FrenchTech, Régis Doucet, expert en stratégie digitale, cherche à regrouper les membres de la communauté éducative ouverts au numérique autour de #FrenchTeach, un hashtag qui met en avant les nombreuses initiatives francophones.  

 

C’est le cas par exemple d’#Edmuslive, un projet de Nicolas Olivier. Pour partager son expérience d’enseignement avec la tablette et les technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (TICE), ce professeur d’éducation musicale organise régulièrement des hangouts live, des discussions vidéo en temps réel qui peuvent ensuite être visionnées en replay (différé) sur Youtube. Au programme, des questions très concrètes : concevoir un projet musical directement sur tablette, l’ENT en éducation musicale ou encore la ludification.  

 

Autre ressource disponible sur les médias sociaux, @Nipédu, un podcast dédié à l’école numérique et aux technopédagogues. Animé par trois twittos – un professeur des écoles, Régis Forgione,  un formateur, Fabien Hobart et un inspecteur, Nicolas Durupt – il évoque aussi bien la réalité virtuelle que la classe inversée ou les applications pour tablettes.  

 

Plus inattendu encore, le #DéfiDrone cherche à rendre les apprentissages plus motivants grâce à des drones et ce, de la maternelle au doctorat. Le principe est simple : il s’agit d’aider les élèves à assimiler compétences et connaissances en les faisant travailler avec un drone et de partager ensuite le résultat sur le tumblr de l’expérience. Objectif : leur apprendre à programmer, coopérer, coder et collaborer !    

 

 

 

Les twittprofs ont bien compris tout ce que pouvait apporter le numérique à leurs différentes pratiques d’enseignement et n’ont pas attendu pour s’approprier les outils à leur disposition. Les résultats, enthousiasmants, ne font que confirmer l’urgence : l’école digitale, c’est n’est pas demain, c’est aujourd’hui… Alors, déclenchons le mouvement !    

 

Découvrez d’autres initiatives innovantes avec nos portraits de digital makers spécialisés dans l’éducation :

Shona Whyte – Les nouvelles technologies pour faciliter l’apprentissage des langues étrangères

– Nicolas Prono – Le numérique pour accompagner les élèves porteurs de troubles de l’apprentissage

– Yves Le Saout – Des tablettes pour développer de nouvelles approches pédagogiques au collège et au lycée

Vous aussi prenez la parole et partagez avec nous votre histoire de Digital Maker !