Digital for all now

#Santé : Une plateforme de simulation numérique pour améliorer la formation médicale

Econocom 12 Oct 2016

Des cas cliniques virtuels destinés aux étudiants, enseignants ou personnels de santé ?  C’est l’idée de MedicActiV, une plateforme de simulation numérique lancée en octobre 2015. Cette initiative française se développe aujourd’hui à l’international avec un passage remarqué au Stanford Medicine X, le principal congrès mondial consacré à la médecine de demain. Découverte de cette ressource innovante.

 

« Consultez, créez et partagez des cas cliniques virtuels où et quand vous le souhaitez » : c’est le slogan de la plateforme MedicActiV, imaginée par le département de simulation numérique SimforHealth de la start-up bordelaise Interaction Healthcare. Ce concept surfe sur un marché qui pourrait atteindre les 600 millions d’euros en 2019. Le principe ? Chercheurs ou médecins proposent des « cas cliniques virtuels », par exemple le suivi d’un patient souffrant de fibrillation atriale ou la prise en charge d’une rééducation périnéale post-accouchement. Etudiants, enseignants ou personnels soignants peuvent ensuite les consulter pour se former ou se perfectionner par le biais d’une expérience immersive.

Cet outil pédagogique collaboratif, fondé sur le principe du serious game, utilise la 3D et l’intelligence artificielle et permet notamment de répondre au principe éthique en médecine « Jamais la première fois sur le patient ». « Les patients n’ont plus à subir les maladresses de gestes techniques effectués pour la première fois par les soignants », souligne le professeur Jean-Claude Granry, président de la société francophone de simulation (SoFraSimS).

 

 

« Le Netflix de la simulation medicale »

 

Les utilisateurs peuvent suivre différents modes de formation : en solo ou à plusieurs pour une variante participative. Tous consultent des « patients virtuels » et peuvent dialoguer avec eux, examiner leurs dossiers médicaux pour débriefer ensuite.

Depuis mi-2016, la plateforme est également dotée d’un moteur intégré online de fabrication de cas clinique virtuel, PatientGenesys, qui permet de créer facilement des cas cliniques en 3D.

 

 

UN OUTIL INTEGRE A LA FORMATION MEDICALE

 

MedicActiv ouvre de nouvelles perspectives dans le domaine de l’e-santé et de la formation. Ronan Le Quéré, directeur général d’Interaction Healthcare-SimforHealth, explique :

 

« À l’heure de l’EBM – evidence based medicine – les recommandations de prise en charge des maladies sont réalisées par les principales sociétés savantes à travers le monde et finissent toujours par impacter les pratiques au-delà de leurs frontières. Le numérique et tout particulièrement la simulation numérique en santé – au-delà des aspects éthiques auxquels elle répond parfaitement – sont donc des outils incontournables de la dissémination des connaissances et des bonnes pratiques. »

 

Les investisseurs eux aussi sont convaincus de l’impact de la simulation médicale dans le secteur de la santé. Une levée de fonds de cinq millions d’euros vient d’être réalisée par l’entreprise : « 34 % [seront investis] dans le développement et la technique autour de la simulation » précise Jérôme Leleu, président d’Interaction Healthcare-SimforHealth. 32% seront utilisés pour le business afin de déployer MedicActiV à l’international et de poursuivre la croissance de 40% en 2015.

 

 

A lire aussi :

-> L’intelligence artificielle médicale… c’est now !

-> #Santé : télémédecine et urgences virtuelles pour permettre aux hôpitaux de faire des économies

-> #HDS : « La digitalisation dans le domaine de la santé est un véritable enjeu de société »

 

Crédit photo : SimforHealth

Vous aussi prenez la parole et partagez avec nous votre histoire de Digital Maker !